Framaform - création de questionnaires en ligne

Pour quel usage utiliser cet outil ? : Gérer des données (collecter, organiser, analyser et partager), Autres
Est-ce un outil libre / Opensource ? : Oui
Difficulté de prise en main : Il y a plus facile mais aussi plus compliqué
Description de l'outil : Au-delà du simple sondage, nous avons souvent besoin de recueillir les besoins ou les avis d’habitants ou de partenaires. Des outils de questionnaire en ligne vous permettront de concevoir le questionnaire, de l'envoyer et de traiter les données plus simplement et plus rapidement.

Framaform est une alternative à Google Form, qui permet de créer des questionnaires en lignes rapidement et simplement. Vous pouvez voir et analyser les données ainsi recueillies.

Framaform peut-être utile pour :
  • lancer une enquête de besoins grand public
  • recueillir des avis sur une réunion ou une formation passée
  • sonder un groupe sur ses besoins et envies
  • lancer une pétition en ligne
Avantages de l'outil :
  • Aucune compétence technique particulière n'est nécessaire : il vous suffit de glisser-déposer les champs souhaités
  • compilation des réponses reçues en temps réel (actualisation des graphes en direct et en continu)
  • service gratuit
  • service sans publicité et respectueux de vos données
Inconvénients de l'outil :
  • l'outil d'analyse des réponses est basique, on ne peut pas faire de traitements poussés. Pour cela, il faudra exporter les données et les re-travailler depuis un tableur.
  • pas (encore) de fonctionnalités collaboratives pour concevoir un formulaire à plusieurs personnes (pour le moment, vous devrez vous connecter à plusieurs sur le même compte)
  • une inscription au service est nécessaire. Un lien vous sera envoyé sur votre boite de réception, vous devrez cliquer sur ce lien pour valider votre inscription.
Auteur.trice(s) de la ressource : Nicolas Geiger / Collecti.cc
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contributeur.trice.s ayant expérimenté cet outil :
Cette fiche est elle un brouillon ? : Non