Les techniques et formats d'animation

Ajouter une technique ou un format d'animation
Il y a 8 fiche(s) correspondant à vos filtres .

Brainstorming en file indienne

De quel type d'outil s'agit-il ? : Petits outils d'animation
Pour quel usage utiliser cet outil ? : Co-production, Mise en mouvement / énergie, Autre
À combien de participants cet outil est-il adapté ? : De 16 à 30 personnes, Plus de 30 personnes
Description de l'outil : Un outil de brainstorming qui met en mouvement le corps et l'esprit !
Il a été découvert par Simon lors d'une formation BAFD et redécouvert lors d'une animation aux Grands voisins avec Audrey Auriault, Simon Sarazin et Romain Lalande.

Utilité
Ce petit outil d'animation permet à un groupe d'exprimer toutes ses idées ou représentations autour d'un sujet. Il est particulièrement adapté quand vous souhaitez effectuer un brainstorming avec un groupe sans passer par une séquence qui nécessite trop d'écoute.

Déroulement
  • Demandez au groupe de se positionner en deux files indiennes parallèles, face à un grand tableau blanc ou à deux feuilles de paperbord
  • Donnez un feutre à la première personne de chaque file et invitez -les à exprimer leurs idées sur le sujet posé directement en écrivant sur le tableau (ce peut être un concept "les Communs" ou une question "qu'est-ce qui freine et facilite la coopération?"
  • Une fois que le premier de la file a finit, il donne son feutre au second, se replace derrière s'il le souhaite et ainsi de suite

Avantage
  • Permet de prendre connaissance des représentations de tous sans nécessité trop d'écoute
  • Permet à chacun de prendre connaissance des idées des autres au moment où il le souhaite
  • Permet des échanges informels / de se resservir un café tout en étant en file indienne
Matériel nécessaire :
  • Deux feuilles de paperboard
  • Des post-it
  • Des feutres
Préparation : Préparer les deux feuilles de paperboard ou le tableau blanc en inscrivant la thématique ou le sujet du brainstorming bien en évidence.
Variantes :
  • Possibilité d'animer la séquence autour d'une question, et de constituer deux files pour deux réponses possibles, en permettant à chacun de passer zero, une ou plusieurs fois dans chaque file
Aut·eur·rice·s de la ressource : Romain Lalande
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil :
brainstormingenfileindienne_20180919_101802.jpg
Cette fiche est elle un brouillon ? : Non
BrainstormingEnFileIndienne (Les techniques et formats d'animation), écrite par WikiAdmin
créée le 05.10.2018 à 10:32, mise à jour le 05.10.2018 à 14:01.

Co-définition d'accords de groupes

De quel type d'outil s'agit-il ? : Petits outils d'animation
Pour quel usage utiliser cet outil ? : Ouverture de réunion, Gestion de conflits, Ecoute active et ouverture d'esprit, Prise de décisions et gouvernance
À combien de participants cet outil est-il adapté ? : De 2 à 5 personnes, De 6 à 15 personnes, De 16 à 30 personnes, Plus de 30 personnes
Description de l'outil : Les accords de groupes peuvent se définir comme la formalisation d'un cadre collectif qui sécurise la participation des individus à un temps de réunion et qui permet ainsi de remplir les besoins individuels de chacun des participants.

Toutes les informations sur les accords de groupes dans cette fiche : https://interpole.xyz/?DefinirDesAccordsDeGroupe
Les accords de groupes peuvent être animés en 5 phases distinctes :
1/ Expression des besoins individuels : "pour me sentir bien dans ce collectif pour ce temps donné j'ai besoin de..."
Chacun.e énonce son ou ses besoins, y compris les animateurs ou formateurs
2/ Tour d'objection : Si un.e des participant.e considère que le besoin des autres rencontre une de ses limites et va l’empêcher de trouver sa place dans le groupe, il.elle peut émettre une objection ET proposer une solution pour lever son objection
3/ Validation collective. Les accords sont adoptés collectivement, et tous les membres du groupe seront donc co-garants de leur respect. L'adoption peut être matérialisée par le fait que chacun lève la main pour donner son accord ou fasse un signe particulier,, dise oui... Une participation active à la validation permet de s'assurer que tou.te.s aient entendu et validé.
4/ Se mettre d'accord sur le prochain temps de validation/rediscussion des accords (prochaine réunion, formation...)
5/ Vérifier régulièrement (ou à la fin de la réunion) avec les participant.e.s que les accords ont bien été respectés, et si non, comprendre pourquoi (un des accords ne correspond pas aux besoins du groupe ou difficulté d'être co-garants...)
Aut·eur·rice·s de la ressource : Audrey Auriault
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Cette fiche est elle un brouillon ? : Non
CoDefinitionDAccordsDeGroupes (Les techniques et formats d'animation)
créée le 25.10.2018 à 09:55, mise à jour le 07.12.2018 à 09:38.

Entretien Collectif

De quel type d'outil s'agit-il ? : Grands formats
Pour quel usage utiliser cet outil ? : Ouverture de réunion, Autre
À combien de participants cet outil est-il adapté ? : De 6 à 15 personnes
Description de l'outil : Objectifs : Analyser
Taille des Groupes : Moyens groupes
Objectif(s) :
  • Recueillir les représentations individuelles
  • Travailler sur une analyse collective des représentations individuelles
  • Observer les mécanismes de collaboration dans un groupe

Résumé : L'entretien individuel vise à faire formuler aux participant.e.s leurs visions d'un ou plusieurs sujets en apportant 3 réponses à la même question puis en faisant dépouiller les participant.e.s par sous-groupes.
Le fait de pondérer les réponses selon leur occurrence ou leur caractère spontané ou réfléchi permet d’apporter des nuances et de réfléchir au processus de formulation de nos idées.
Durée : 90 mn
Matériel nécessaire :

  • Post-it de couleurs différentes (3 post-it de 3 couleurs différentes par participant.e)
  • Des grande feuilles blanche de type paper-board
  • Feutres

Ressources : Nous avons hérité cette méthode d'animation d'Elizabeth Clerc, formatrice.
Méthode
Description des étapes : Décrire aux participant.e.s les objectifs de l'animation et expliciter les grandes étapes (sans révéler tout de suite que chaque question sera posée 3 fois).

1. Phase d'expression individuelle

  • Distribuer 3*3 post-it de la même couleur

1ERE QUESTION

  • Donnez la consigne aux participant.e.s : "Numérotez les 3 post-it de couleur x (par exemple jaune): 1A, puis 1B et 1C"
  • Consigne d'une idée par post-it et d'écriture lisible
  • Demander aux participant.e.s de prendre le post-it 1A

Poser la 1ère question, par exemple : "En tant qu'animateur.trice de projet collaboratif, je dois..."
La formulation de la question est primordiale, et doit toujours demander aux participant.e.s de répondre selon leur point de vue individuel (pas de cas général, ou pour les autres, on leur demande leur opinion personnelle)
Les participant.e.s complètent la phrase avec 1 idée ou 1 mot (pas plusieurs idées par post-it). Ils peuvent aussi ne pas répondre.

  • Demander aux participant.e.s de prendre le post-it 1B

Poser exactement la même question que précédemment : "En tant qu'animateur.trice de projet collaboratif, je dois"
Expliquer aux participant.e.s qu'ils peuvent donner une 2e réponse ou exactement la même s'ils veulent renforcer le poids de cette idée. Ils peuvent aussi ne pas répondre.
- Demander aux participant.e.s de prendre le post-it 1C
Poser exactement la même question que précédemment : "En tant qu'animateur de projet collaboratif, je dois"
Expliquer aux participant.e.s qu'ils peuvent donner une 3e réponse ou exactement la même s'ils veulent renforcer le poids de cette idée. Ils peuvent aussi ne pas répondre.
2E QUESTION

  • Donnez la consignes aux participant.e.s : "Numérotez les 3 post-it de couleur x (par exemple rose): 2A, puis 2B et 2C"
  • Demander aux participants de prendre le post-it 2A

Poser la 2ème question, par exemple : Ce que je crains quand j'anime un projet c'est....
Les participant.e.s complètent de la même façon la phrase avec 1 idée ou 1 mot sur le post-it 2A (pas plusieurs idées par post-it). Ils peuvent aussi ne pas répondre.
Répéter le processus avec 2.B et 2.C
3E QUESTION
Répéter le même processus que précédemment avec les post-it de la 3ème couleur

2. Phase de dépouillement collectif en sous-groupe
Les participant.e.s se répartissent en 3 sous-groupes, chacun dépouillant une question.
Consigne : "Il s'agit d'analyser vos réponses en formant des grandes familles d'idées (ou patates) et en présentant le tout sur une feuille de paper-board lisible par tout le monde. Vous devrez compter de 3 façons :

  • Compter le nombre de post-it réunis par grande idée
  • Compter le nombre obtenu par grande idée si A=3, B=2, C=1. Dans ce cas, on met en avant les idées arrivées en premier, donc la spontanéité
  • Compter le nombre obtenu si A=1, B=2, C=3. Dans ce cas, on met en avant les idées arrivées en dernier, donc la réflexion


3. Restitution en grand groupe
Chaque groupe a 5 minutes pour présenter son analyse en terme d'idée et les résultats en fonction de la pondération.
Commentaire : Notre best-off en début de formation : analyser les représentations pour pouvoir les transformer éventuellement au long de la formation, mettre les participant.e.s en réflexion individuelle puis en sous-groupe, et en posture de collaboration.
A la fois outils d'analyse et illustration de nos méthodes pédagogiques
Matériel nécessaire :
  • Post-it
  • Grandes feuilles blanches type paper-board
  • Markers/feutres
Préparation : Préparer le matériel et les questions à poser
Variantes : Variantes ou prolongements : Il est important d'utiliser ces analyses pour rebondir tout au long de la formation et de faire le lien entre les représentations et les apports de contenus.
Nous avons également animé un entretien collectif à 70 personnes (mais sans la pondération)
Lien vers la fiche méthodologique : http://garcess.org/wakka.php?wiki=EntretienCollectif
Aut·eur·rice·s de la ressource : Audrey Auriault/GARC.ESS
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil :
entretiencollectif_20161007_083954.jpg
Cette fiche est elle un brouillon ? : Non
EntretienCollectif (Les techniques et formats d'animation)
créée le 11.10.2018 à 12:28, mise à jour le 19.02.2019 à 15:43.

Jeu des attentes

De quel type d'outil s'agit-il ? : Petits outils d'animation
Pour quel usage utiliser cet outil ? : Co-production
À combien de participants cet outil est-il adapté ? : De 6 à 15 personnes, De 16 à 30 personnes, Plus de 30 personnes
Description de l'outil : Cet outil permet de récolter les attentes des participant.e.s (pour une formation, un événement, une réunion...), d'identifier collectivement celles qui sont partagées par le groupe et d'instaurer une dynamique de groupe.
Après une première phase individuelle où chacun.e prend le temps de noter ses attentes, les participant.e.s se retrouvent debout en cercle, puis viennent au centre du cercle, à tour de rôle, énoncer une de leurs attentes : les personnes du cercle vont alors se rapprocher plus ou moins de la personne au centre, selon qu'elles partagent un peu, beaucoup ou complètement cette attente.
Matériel nécessaire : Des petits papiers qui collent ;)
Idéalement : une grande feuille avec un thermomètre dessiné sur toute la hauteur, sur laquelle coller les petits papiers selon le degrés de partage des attentes.
Préparation : Dessiner le thermomètre sur la feuille et se munir d'un nombre suffisant de petits papiers qui collent (environ 4 à 5 par personne).
Aut·eur·rice·s de la ressource : Alter Ego
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil :
Cette fiche est elle un brouillon ? : Non
JeuDesAttentes (Les techniques et formats d'animation)
créée le 10.10.2018 à 16:11, mise à jour le 07.12.2018 à 09:42.

Jeux de positionnements / Visualisation de données avec les pieds

De quel type d'outil s'agit-il ? : Petits outils d'animation
Pour quel usage utiliser cet outil ? : Brise-glace, interconnaissance, Mise en mouvement / énergie
À combien de participants cet outil est-il adapté ? : De 6 à 15 personnes, De 16 à 30 personnes, Plus de 30 personnes, Animation espace public
Description de l'outil : Ce jeu d'inclusion spécial "données ouvertes" permet de démarrer une réunion tout en restant sur le terrain de jeu de la journée... Le principe est simple. Les personnes d'un groupe se répartissent dans l'espace de manière à représenter visuellement des données. Idéalement un animateur donne les consignes, aide les personnes à se placer et donne quelques commentaires de chaque figure.

L'animation dure 10-15 minutes et nécessite un groupe d'au moins une douzaine de personnes.

1ère figure
Le groupe est invité à se répartir dans un espace défini. Il lui est expliqué à quoi peut servir une donnée (mesurer la répartition socio professionnelle d'un groupe, l'âge des individus...). Une des premières formes permettant de faire ce type de mesure est le camembert : l'animateur invite alors le groupe à former un cercle pour représenter le camembert et demande ce qu'il est possible de mesurer avec. En fonction des réponses (exemple : parité), on invite alors les personnes à se répartir dans le cercle par catégorie (H/F)...ce qui permet de réaliser la mesure et la commenter.
jeudepostionnement1

2ème figure
Pour la deuxième figure, on peut choisir les histogrammes qui, par exemple, peuvent mesurer par tranche d'âge. Le groupe est alors invité à se mettre en rang en fonctions de repères qu'aura fixé l'animateur et selon leur tranche d'âge. Il est alors possible de commenter la répartition.
jeudepostionnement2

3ème figure
Le groupe est invité à se répartir sur une cartographie fictive (NORD-EST-SUD-OUEST) définie dans l'espace, en fonction, par exemple, de son lieu de naissance. Dans un second temps, on lui demande de se répartir sur cette cartographie en fonction de son lieu de travail. On peut aussi commenter les flux migratoires ;-) . La fin peut se faire de manière festive en demandant à toutes et à tous de se rejoindre sur le lieu de la manifestation en cours...
jeudepostionnement3
Matériel nécessaire : De l'espace pour que les personnes puisse circuler et se positionner
Préparation : Le jeu en lui-même est simple.
Le secret réside dans les questions : trouver les questions puissantes, pertinentes. Trouver les questions qui feront se découvrir un peu plus les participant⋅es entre eux/elles. Varier des questions sur les aspects professionnelles et des questions plutôt perso.
Aut·eur·rice·s de la ressource : Vincent Kober (infolabs.io)
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil :
Cette fiche est elle un brouillon ? : Non
JeuxDePositionnementsVisualisationDeDonn (Les techniques et formats d'animation)
créée le 22.10.2018 à 22:40, mise à jour le 22.10.2018 à 22:40.

Le Forum Ouvert

De quel type d'outil s'agit-il ? : Grands formats
Pour quel usage utiliser cet outil ? : Débat / argumentation, Co-production, Résolution de problèmes, intelligence collective
À combien de participants cet outil est-il adapté ? : De 16 à 30 personnes, Plus de 30 personnes
Description de l'outil : Photo : CC BY - Dr Papillon and Hoedic

Organiser un forum ouvert

Le forum ouvert est né du constat qu’au cours d’une réunion les échanges les plus intéressants entre les participants ont lieu lors de la pause-café. Ainsi, cette méthodologie a pour objectif de reproduire les conditions pour ces échanges informels de la pause-café.

A travers ce livret d'accompagnement, l'équipe Colibris vous propose un outil qui vous permettra de comprendre le déroulement d'un forum ouvert : de la préparation à l'animation, de la logistique à l'évaluation, de la mobilisation de votre réseau à la production de ressources. Ce livret est organisé en trois parties qui correspondent aux trois phases d'avant, pendant et après l'évènement II pourra vous servir de ligne directrice pour son organisation.

Les informations qui suivent sont des instructions et conseils à adapter en fonction du contexte et des possibilités qu'offre votre territoire.

Avantages :
  • Réunir un grand nombre de participant.e.s
  • Permet de rendre compte de façon assez facile des résultats
  • Concept de liberté : liberté des thèmes abordés, liberté de participer ou non aux ateliers, liberté d’expression
  • Processus conçu pour faire émerger l’intelligence collective et co-construire les propositions Inconvénients
  • Activité qui nécessite de la préparation et une logistique conséquente
  • Prévoir une durée d’une journée minimum.
  • Budget qui peut être plus conséquent en fonction de la forme adoptée (1 ou 2 jours, festivités ou non)

Ce que le forum ouvert permet
  • Faire se rencontrer les personnes désireuses de s'impliquer dans la transformation de leur territoire
  • Créer des groupes affinitaires prêts à travailler ensemble dans leur ville, village, quartier
  • Impulser une dynamique et favoriser l'émergence de projets écologiques et sociaux
  • Identifier des projets existants et leur donner de la visibilité via la plateforme Colibris.

Que faut-il prévoir en amont ?

Pour bien préparer un tel évènement, des étapes-clés sont indispensables à sa réussite. Dans cette première partie, vous retrouverez nos conseils pour mobiliser et communiquer sur la campagne “Le chant des Colibris, l’appel du monde de demain” avec votre réseau, pour mettre en place un groupe de pilotage du forum ouvert, pour savoir qui fait quoi et quand, et pour déterminer le budget de ce type d'événement.

Quel format pour mon événement ?

Le but est bien de relier celles et ceux qui souhaitent participer à la transformation écologique et humaine de la société.

Un jour ou deux : cela dépend du lieu que vous trouverez (et de son coût) mais aussi du nombre que vous êtes pour l’organisation.

Si vous ajoutez une partie festivités, elle permettra la rencontre, l'échange, le partage entre les personnes déjà impliquées localement et les nouvelles.

Former le groupe de pilotage à partir du groupe organisateur

Le comité organisateur est l'ensemble des personnes les plus motivées et disponibles, représentatives des réseaux locaux et/ou des antennes locales des réseaux nationaux. Il regroupe des acteurs de la société civile (associations, citoyens, étudiants, artistes, ...), des élus et des entrepreneurs.
Le groupe de pilotage est l'ensemble des personnes qui assurent la bonne tenue et le bon fonctionnement du forum ouvert. Il sera formé lors de la deuxième réunion à partir du comité organisateur. Il est composé d'un.e facilitateur.trice, d'un ancrage, d'un.e hôte.sse, d'un.e coordinateur.rice logistique, administratif et festivités.
Les responsabilités et tâches liées à ces rôles sont détaillées dans la partie suivante 'Qui doit Faire quoi ? Et quand ?'
Attention ! Une personne ne peut tenir qu'un seul rôle

Qui fait quoi ? Et quand ?

Le facilitateur.rice
Formé.e à la technique du FO, il ou elle connaît et maîtrise cette technique d'animation.
Il ou elle :
  • en explique l'approche au comité organisateur et définit avec lui le thème du FO,
  • précise les besoins logistiques et humains relatifs au bon déroulement du FO,
  • anime l'ouverture du FO et toutes les séances plénières : il ou elle est le ou la garant.e de la démarche et veille au respect de l’approche propre au FO,
  • gère la place du marché, et s'assure de la bonne mise en route des ateliers et de la salle des nouvelles, de l'édition des rapports d'activité au mur du grand journal et de la production des plans d'actions des ateliers.

Avec le comité d'organisation et l'hôte.sse, il ou elle fait la revue des suivis du FO et s'assure de la transmission à tous les participants des rapports de discussion et des plans d'actions.
L’ancrage
Rompu.e également aux techniques d'un FO, il ou elle :
  • assiste le ou la facilitateur.rice durant l'événement sur la partie animation et sur un recentrage éventuel,
  • veille au bon fonctionnement des ateliers.
Son nombre peut être porté à 2 ou 3 en cas de FO important.

L’hôte.sse
Au sein du groupe de pilotage, il ou elle est le ou la représentant.e du comité d'organisation, le ou la représentant.e de toutes les parties locales engagées. Il ou elle confirme les objectifs de l'événement programmé.
Il ou elle :
  • est animé.e d'un esprit d'ouverture permanent,
  • accueille les participants,
  • participe aux discussions du groupe sans animer ni diriger, et circule d'un atelier à l'autre.

Après l'événement il ou elle est le ou la garant.e de la bonne restitution à l'ensemble des participants des différents rapports de discussion et des plans d'actions, et les suivra dans le temps avec le Comité organisateur.
Le ou la coordinateur.rice logistique
Il ou elle :
  • a une bonne connaissance des lieux localement, est méthodique et rigoureux.se,
  • prépare et coordonne toute la logistique des espaces du FO (salle plénière, ateliers, chaises, tables, ordinateur, éclairage, sonorisation),
  • omniprésent.e durant l'événement, il ou elle veille au bon déroulement du FO et en régit les aléas,
  • a la responsabilité de la salle des nouvelles (ordinateurs).
  • à la fin, s'assure de la bonne restitution des lieux et du matériel.

Le coordinateur.rice administratif.ve
Rigoureux.se et convivial.e, il ou elle :
  • est en liaison avec l'ensemble du réseau local et coordonne les inscriptions, l'hébergement et la nourriture des participants
  • établit les budgets et gère la trésorerie de l'événement.

Le coordinateur.trice festivités
Dans le cas de l'organisation d'une partie “festive” liée au FO, il convient d'y affecter un.e coordinateur.rice spécifique ayant une expérience de ce type d'événement.
Il ou elle :
  • est en charge de la programmation et du choix du plateau artistique,
  • assure l'organisation matérielle sur place et sa gestion,
  • est responsable du bon déroulement de la manifestation.

Les espaces

Cinq types d’espaces sont nécessaires à l’organisation du forum ouvert :
  • 1. le grand cercle pour les séances plénières où se retrouvent tous les participant.e.s,
  • 2. les petits cercles pour les séances en ateliers,
  • 3. la place du marché,
  • 4. le grand journal,
  • 5. la salle des nouvelles (ordinateurs)

N'oubliez pas un espace convivial « thé-café-collation » ouvert en continu.

Pour faciliter l’organisation générale, penser à la restauration, le transport, voire l’hébergement des participant.e.s.

Le repas du midi et les pauses au cours de la journée sont des moments privilégiés de convivialité au cours desquels les discussions se poursuivent et les bonnes idées continuent d’affluer (et les cerveaux de chauffer !). La venue et le déplacement des personnes peuvent être coordonnés : navettes, covoiturage, etc.

Comment se déroule l’évènement ?

La clé du forum ouvert repose sur quatre principes et une loi :
  • La loi de la mobilité ou « loi des deux pieds » : si, pendant la réunion, des personnes estiment qu’elles n’apprennent rien ou n’apportent rien aux échanges, elles sont libres de faire usage de leurs pieds pour se rendre dans un endroit plus productif ou plus intéressant à leurs yeux.
  • Les personnes présentes sont les bonnes personnes . Aucun participant ne doit se sentir inutile, chacun a des choses à apporter au débat.
  • Ça commence quand ça commence. Aucun horaire strict n’est défini par les organisateurs au cours du forum ouvert, ce sont les participant.e.s eux-mêmes qui décident de commencer les débats lorsqu’ils ou elles le souhaitent et on considère que quel que soit le moment, c’est le bon moment.
  • Quand c’est fini, c’est fini. À l’inverse, les organisateurs s’engagent à respecter l’horaire de fin prévu.
  • Ce qui arrive est ce qui devait arriver . Les organisateurs.trices n’interviennent au cours d’aucun débat et laissent librement les participant.e.s aller vers les directions qu’ils ou elles souhaitent donner au forum ouvert.

Phase d’émergence : séance plénière et place du marché

  • L'hôte.sse accueille le forum ouvert et présente la question principale autour de laquelle s'articule celui-ci.
  • Le ou la facilitateur.rice explique aux participant.e.s le fonctionnement de cette animation et en rappelle les principes et les règles
  • Tou.te.s les participant.e.s se regroupent en session plénière (réuni.e.s en grand cercle). Au cours de cette première session, ce sont les participant.e.s qui vont définir eux-mêmes l’ordre du jour autour du thème défini par les organisateur.rice.s. En effet, il n’y a pas d’ordre du jour pré-établi.
  • Chaque participant.e qui souhaite inscrire un sujet sur la place du marché se rend au milieu du cercle où sont disposés papier et stylos, il ou elle formule sa proposition de sujet en quelques mots et l’explique ensuite à tout le groupe pour enfin aller l’afficher au mur.
  • Le nombre de proposition dépend du nombre de participant.e.s. Le ou la facilitateur.rice peut demander à regrouper des sujets s’ils lui semblent similaires. Les proposant.e.s sont libres d’accepter ou non ce regroupement.
  • Le ou la facilitateur.trice organise en plusieurs sessions, et dans différents lieux, la tenue des ateliers. Tou.te.s les participant.e.s se lèvent pour prendre connaissance des thématiques, lieux et horaires des ateliers.

Sessions en ateliers de travail

  • Les ateliers sont répartis dans les différents lieux de l'événement.
  • Un petit groupe se forme (ou pas) autour de l’initiateur.rice de l'atelier, il peut alors débuter.
  • Un.e rapporteur.euse note ce qu'il se dit sur un paperboard. A la fin de la session d'ateliers, ce.tte même rapporteur.euse rejoindra la “Salle des nouvelles”
pour taper le compte-rendu des discussions.

Salle des nouvelles et restitution des comptes-rendus en session plénière “le grand journal”

La salle des nouvelles est un espace où sont installés des ordinateurs et imprimantes afin de permettre aux groupes de travail de retranscrire eux-mêmes sous forme de comptes-rendus leurs propositions (synthèse des points principaux) qui seront ensuite imprimées.
Au minimum deux personnes du comité organisationnel sont là pour encadrer et aider les rapporteur.euse.s. En arrivant dans la "Salle des nouvelles", une clé USB est attribuée à chaque rapporteur.euse sur laquelle il trouve le document vierge près à être rempli.

Un membre de l'équipe organisationnelle centralise les rapports sur son ordinateur et se charge de l’impression.L’ensemble des rapports est affiché dans l’espace du “Grand Journal” pour que tou.te.s les participant.e.s puissent en prendre connaissance.

Phase de convergence : session plénière et ateliers

Au cours de la même journée et d’une seconde journée, il peut être intéressant d’élaborer des plans d’actions à partir du contenu des ateliers.
Les participant.e.s sont amené.e.s à choisir les 3 sujets qui leur semblent les plus importants. Pour cela ils ou elles disposent de 3 gommettes à apposer sur les 3 rapports retenant le plus leur attention.
Des ateliers pour élaborer un plan d’action sont organisés. Le nombre de ces nouveaux ateliers dépendra du temps consacré à ce moment.
Comme pour la phase d’émergence, un.e rapporteur.euse sera nommé.e pour chaque atelier. Il ou elle aura en charge de saisir, dans la salle des nouvelles, un compte rendu de ce plan d’action.
Session plénière de clôture Lors de cette session plénière le ou la facilitateur.rice présente les plans d’action produits lors de ce forum ouvert.
Un cercle de clôture permet à chaque participant.e de s’exprimer sur son ressenti de la journée et sur les propositions qui ont émergé.

Et la suite ?

Pour ne pas perdre la dynamique à la fin du forum ouvert, il est important que le suivi des plans d'actions soit systématique, régulier et ancré dans l'action.
Dans un premier temps, tous les rapports devront être transmis à l’ensemble des participants.
L'initiateur d'atelier devra s'engager à être le moteur de son groupe. Il faudra ensuite trouver une organisation de manière à ce que le projet avance.
Matériel nécessaire : L'organisation d'un forum ouvert implique des besoins logistiques et matériels spécifiques à bien prendre en compte pour que l'animation soit la plus fluide possible. La taille de la salle principale doit être suffisamment grande pour pouvoir accueillir les différents espaces de rassemblement (voir le schéma ci-dessous) et au centre, un cercle de chaises disposées en rond ou ovale. Pour faciliter la mobilité, il faut compter 2,5 m² à 3m² par personne. Le lieu doit également offrir des espaces annexes et propices à l'accueil des différents ateliers.

Les autres besoins logistiques et matériels sont fixés en fonction du nombre de participant.e.s.
image signesassembleespopulaires.jpg (73.2kB)
Aut·eur·rice·s de la ressource : Mouvement Colibri
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil :
leforumouvert_7264908618_45bb2c7e74_k.jpg
Cette fiche est elle un brouillon ? : Non
LeForumOuvert (Les techniques et formats d'animation), écrite par WikiAdmin
créée le 04.10.2018 à 17:26, mise à jour le 06.10.2018 à 09:52.

Mandala / Autoportrait

De quel type d'outil s'agit-il ? : Grands formats
Pour quel usage utiliser cet outil ? : Autre
À combien de participants cet outil est-il adapté ? : De 6 à 15 personnes, De 16 à 30 personnes
Description de l'outil : Durée nécessaire : 2 à 3 heures

Avantages
  • donne une vision complète de l’organisation (des valeurs jusqu’au projets concrets)
  • nécessite peu de temps
  • les personnes repartent avec une vision partagée de leur structure

Inconvénients
  • Le résultat écrit est synthétique alors qu’il est le fruit de nombreux échanges : cette richesse vécue n’est pas évidente à transmettre aux personnes absentes (voir paragraphe ci-dessous « Après l’animation : rendre visible la photographie »)
  • Pas toujours bien adapté aux organisations complexes, dont les projets sont transversaux.

Introduction

Expliquer l’exercice dans son ensemble : « on va peu à peu remplir les 3 cercles : d’abord les valeurs, puis les principes, et enfin les actions. »

Expliquer brièvement ce que recouvrent ces 3 termes :
  • Valeurs : l’éthique et la raison d’être de l’organisation. Pourquoi existons-nous ? Quels sont nos valeurs ? Quel modèle souhaitons-nous promouvoir ?
  • Principes / Attitudes : ce sont la façon dont nous mettons en œuvre nos valeurs, nos principes pour agir. On y retrouve parfois des attitudes individuelles ou collectives.
  • Actions : ce sont les projets concrets menés par notre organisation, actuels ou en préparation (ou projets passés à ré-activer). C’est la « partie visible » de l’organisation.

Énoncer des règles de facilitation du groupe:
  • exercice basé sur la diversité des points de vue donc le respect de la parole est indispensable
  • accueillir avec bienveillance les avis et positions d’autrui
  • essayer d’écouter, essayer de comprendre plutôt que convaincre
  • liberté de mouvement, ne pas hésiter à se lever, à bouger
  • plus d’autres à votre convenance !

Étape 1 : cercle « valeurs et éthique »

1.1 Réflexion individuelle

Distribuer les papiers/post-it d’une même couleur.
Les participants disposent de 10 minutes (en silence) pour se recentrer et écrire sur ces papiers ce qu’ils estiment être des éléments fondamentaux du groupe : quelle est notre raison d’être ? Quels sont les valeurs que nous défendons ?
Écrire un mot (ou à défaut une phrase courte) sur un papier (1 idée par papier)
Il n’y a pas de limite au nombre de papiers par personne.

Qu’entendons-nous par « valeurs » ? Ce sont des éléments stables, qui évoluent assez peu au cours de la vie de l’organisation/du groupe. Ce sont eux qui ont motivé l’engagement des personnes et souvent la création de la structure.

1.2 Mise en commun

Sur la base du « pop-corn », chacun-e présente ses papiers et explique en quelques mots le sens de ce qu’il/elle a écrit.
Lorsqu’une autre personne a un papier similaire ou lié, elle abonde dans le même sens ou complète en donnant une nuance.

L’animatrice-teur modère les échanges, récupère les papiers au fur et à mesure qu’ils sont exprimés et les place dans le rond central « valeurs », en essayant de rassembler les papiers similaires.

Bonus « représenter les valeurs les plus partagées »
Si un regroupement comporte 5 papiers identiques, on pourra empiler 5 légos afin de donner une représentation verticale.

Lorsque tous les papiers ont été verbalisés, l’animatrice-teur doit vérifier 2 choses auprès du groupe
  • 1/Les valeurs importantes pour ce groupe/organisation figurent-elles bien dans le cercle ? (Si non, il est possible d’en ajouter, avec modération)
  • 2/ Avant de passer au cercle suivant, validons ce 1er cercle : êtes-vous bien d’accord avec ces valeurs ? Y-t-il un veto sur une ou plusieurs valeurs ?

Remarque : cette étape des « valeurs » peut paraître rébarbative pour les personnes qui aiment le concret et l’action, mais elle est essentielle pour la suite de l’exercice d’une part, et surtout pour le groupe d’autre part. En effet, ces valeurs pourront servir de « grille de lecture » des actions (nos projets sont-ils bien au service de nos valeurs?). Elle sera le cadre de référence du groupe.

Remarque : il arrive que certains papiers relèvent davantage des « principes » que des « valeurs ». L’animatrice-teur creuse la question avec la personne pour qu’elle précise son idée et voit avec le groupe si le papier doit rester dans le cercle « valeurs » ou si on le bascule par anticipation sur le cercle « principes ».

Étape 2 : cercle « Principes / Attitudes »

Ce cercle est souvent plus difficile à appréhender par les participants. Pour les y aider, on peut donner
un exemple : « l’éducation populaire », le « faire avec plutôt que faire-à-la-place » sont des principes généraux. Ce ne sont ni des valeurs ni des projets concrets.
Un conseil : exprimer ces principes avec des verbes à l’infinitif.

2.1 Réflexion individuelle

On distribue les papiers d’une autre couleur (que le cercle « valeurs »)
Comme pour l’étape 1, on procède en 2 étapes :
  • 1. 10 minutes de réflexion individuelle où chacun-e pose ses idées sur les papiers (1 idée par papier)
  • 2. Mise en commun et échanges

2.2 Mise en commun : organiser et segmenter

Durant la mise en commun, l’animatrice-teur récupère les papiers au fur et à mesure qu’ils sont exprimés oralement par les participants et les pose dans le 2ème cercle. Elle/il doit être alors particulièrement concentré-e pour organiser les papiers par pôles structurants. Ce travail est bien sûr flexible et évolue tout au long de cette Étape 2.
On peut utiliser des Legos pour matérialiser des segments (des parts de camembert) dans le 2eme cercle.

Remarque : le cercle « valeurs » ne doit pas être segmenté. On considère que les valeurs sont transversales et qu’elles guident autant les principes que les actions.

2.3 Validation de l’étape 2

Avant de passer à l’étape 3, on demande si les principes essentiels sont bien présents dans le cercle.
Puis on demande au groupe si la répartition de ces principes en segments semble correspondre à leur représentation. En tant qu’animatrice-teur, on doit être conscient que le groupe peut remettre en question la répartition qu’on a faite durant cette étape 2. Il est important que le groupe valide collectivement cette segmentation.

Conseil : on peut d’ores et déjà prolonger les segments sur le 3ème cercle, afin de faciliter l’étape 3.

Étape 3 : cercle « Projets / Actions »

Ce dernier cercle est plus facile à appréhender, car il s’agit de lister les projets concrets, les actions visibles.
Comme pour les étapes 1 et 2, on procède en 2 étapes : réflexion individuelle , puis mise en commun/discussions

3.1 Réflexion individuelle

On distribue les papiers d’une 3ème couleur (autre couleur que les cercles « Valeurs » et « Principes »)

3.2 Mise en commun

Durant la mise en commun, l’animatrice-teur récupère les papiers au fur et à mesure qu’ils sont exprimés oralement par les participants, et les place dans le segment qui correspond le mieux : une action viendra ainsi illustrer concrètement un ou plusieurs principes/attitudes.

Conseil : on peut prévoir un segment « Divers » au cas où des actions « météores » ne trouvent pas leur place dans les segments existants.

Remarque : si il y a beaucoup d’actions « divers », 2 interprétations possibles :
  • les segments ne correspondent à la réalité de la structure et il faut les remodeler
  • la structure souffre d’un manque de cohérence entre ses actions et ses principes.

Il est possible de compléter avec des nouveaux papiers (=nouvelles actions) autant que nécessaire.

A la fin de cette 3ème étape, il est intéressant que le groupe se mette d’accord sur des intitulés aux segments « principes-action »

Remarque : si une action concerne 2 segments, on peut la mettre à cheval. Si elle concerne 3 segments ou plus, on devra l’écrire sur 3 papiers différents qu’on posera dans les 3 segments concernés. On atteint alors la limite de cette animation pour des projets complexes ou transversaux.

Pour conclure l’exercice

Ensuite, on peut faire une analyse de cette photographie avec les participants. Il faut bien expliquer aux participants que cette photographie et cette analyse sont valable aujourd’hui, et ne reflète pas forcément le passé ou le futur de la structure. Voici quelques questions pour guider cette analyse :
Comment sont réparties les actions dans les différents segments ? >> Montre sur quoi la structure se concentre en ce moment
L’un des segments est-il vide ou presque ? >> Montre qu’aucune action ne vient concrétiser ce segment (pas prioritaire, ou pas assez de moyens….)
Si on a utilisé le bonus des 3C ci-dessus, on peut aussi analyser chaque segment au regard du nombre d’action à conserver, à cesser et à créer.

Après l’animation : rendre visible le résultat

C’est un enjeu important : comment faire en sorte que les personnes absentes le jour de l’animation s’approprient le résultat obtenu.

Le minimum : une photo

On prendra en photo le résultat :
  • une photo d’ensemble
  • et une photo de chaque segment
Cela permettra de garder des traces de ce travail.



La bonne idée : rendre le résultat visible et « beau »

Sous forme de facilitation graphique


Ou en traduisant sous forme d’Arbrifeste : http://www.multibao.org/#lilianricaud/travail-en-reseau/blob/master/arbrifeste.md

Sous forme numérique

Le rendu sur numérique demandera de saisir.
  • un paragraphe sur les valeurs
  • Puis un paragraphe par segment, c’est à dire qui rassemble les principes et les actions qui y sont rattachées
Matériel nécessaire : Legos
Feutres
Papiers de 3 couleurs différentes (papiers libres ou post-it)
Ficelle (prévoir 5m pour être tranquille)
Préparation : Au sol, représenter un rond. On peut utiliser une ficelle pour cela, car on peut en ajuster assez facilement le diamètre. Mais il est tout à fait possible de tracer un rond à la craie au sol par exemple.
Variantes :

Les bonus à la fin de l’étape 3

Il est possible de compléter ce 3ème cercle avec les actions futures ou souhaitées. On pourra notamment utiliser la méthodes des 3C « Conserver – Cesser – Créer », afin de discuter des actions et les prioriser selon 3 niveaux :
  • Conserver : cette action doit être conservée ou bonifiée
  • Cesser : on doit arrêter cette action, ou la modifier en profondeur
  • Créer : cette action n’existe pas et pourtant elle serait pertinente, il faut la créer.
Afin de gagner en efficacité, on peut répartir cette analyse « 3C » en sous-groupe : 1 sous-groupe par segment, qui se charge de discuter de chaque action et de lui attribuer l’un des « C ». Un temps de restitution et débat en grand groupe est ensuite nécessaire.
Temps nécessaire pour le bonus des « 3C » : de 1h à 3h en fonction du nombre d’actions et du nombre de participants.
Aut·eur·rice·s de la ressource : Nicolas Geiger
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil :
mandalaautoportrait_mandala-ensemble05-2017-400x400.jpg
Cette fiche est elle un brouillon ? : Non
MandalaAutoportrait (Les techniques et formats d'animation), écrite par NicolasGeiger
créée le 11.10.2018 à 21:03, mise à jour le 07.12.2018 à 10:05.

Pomodoro

De quel type d'outil s'agit-il ? : Petits outils d'animation
Pour quel usage utiliser cet outil ? : Autre
À combien de participants cet outil est-il adapté ? : Une personne seule, De 2 à 5 personnes, De 6 à 15 personnes, De 16 à 30 personnes, Plus de 30 personnes, Animation espace public
Description de l'outil : Il s'agit d'un outil de gestion du temps et d'efficacité en terme de production ou de réflexion.
Le principe : séquencer ses séances de travail.
Son nom vient du timer ou "tomate (pomodoro en italien, si si) qui sert à minuter la cuisson des pâtes.
Les règles sont très simples :
  • Travailler pendant 25 mn chrono sur un sujet
  • Faire 5 mn de pause (vous pouvez faire un tour sur le site https://www.procatinator.com/ , ou encore mieux, marcher, vous aérer...)
  • Passer à un 2e sujet ou finir le 1er pendant 25 mn

Avantages :
  • Efficacité et côté sprint
Inconvénients :
  • Pas forcement adapté pour écrire des textes difficiles...
Aut·eur·rice·s de la ressource : Audrey Auriault
Licence d'utilisation la ressource : CC BY SA
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil :
PomodorO (Les techniques et formats d'animation)
créée le 26.02.2019 à 11:47, mise à jour le 28.02.2019 à 13:41.
Filtrer par usages

Webhooks sortants

Les URLs que vous définissez ci-dessous seront appelés à chaque ajout / modification / suppression de fiche BazaR.