:: suivant >>
├ęditer :: []->

{"bf_titre":"La compostabilit\u00e9 1 : pour un \u00e9cosyst\u00e8me de projets vivaces","bf_description":"\/\/Emballages, meubles, t\u00e9l\u00e9phones, ordinateurs, gadgets... chaque objet qui nous entoure est consommateur de ressources naturelles. Le temps o\u00f9 nos cr\u00e9ations donnaient lieu \u00e0 des d\u00e9chets capables de se d\u00e9composer est maintenant loin derri\u00e8re nous. Probl\u00e8me : lorsque l'on produit des objets trop complexes pour se recomposer d'eux-m\u00eames, nous accumulons une dette technique qu'il nous faudra un jour assumer.\r\n\r\nPour limiter l'impact et le nombre de ces d\u00e9chets, de nombreuses solutions se d\u00e9veloppent et une multitude d'exp\u00e9rimentations sont en cours : mouvement z\u00e9ro d\u00e9chet, bacs \u00e0 compost, repair caf\u00e9s, ressourceries, etc. \r\n\r\nQu'en est-il lorsque l'on aborde une autre des productions humaines, omnipr\u00e9sente \u00e0 l'\u00e8re du num\u00e9rique : celle des connaissances ? La seconde vie des id\u00e9es, de l'immat\u00e9riel, de nos projets reste un impens\u00e9 alors m\u00eame qu'ils sont le fruit de notre \u00e9nergie vitale, ressource irrempla\u00e7able s'il en est. \r\n\r\nMais alors, \u00e0 quoi ressemblerait une ressourcerie des id\u00e9es ? Ce texte propose une r\u00e9ponse exploratoire \u00e0 travers la notion de \u00ab compostabilit\u00e9 \u00bb d\u00e9velopp\u00e9e par Laurent Marseault.\/\/\r\n
Action {{attach ...}} : paramètre "file" obligatoire.
\r\nParce qu'elle part de l'observation de la nature et qu'elle vise \u00e0 en \u00e9tendre les enseignements \u00e0 tous nos projets, cette petite all\u00e9gorie s'adresse \u00e0 tous. . . pourvu d'\u00eatre capable d'un peu d'abstraction !\r\n

Ce qui vit est compostable

\r\n\r\nNous vivons sur une plan\u00e8te vivante (et donc limit\u00e9e) qui ob\u00e9it au moins \u00e0 deux r\u00e8gles fondamentales : \r\n 1. Tout n'est que poussi\u00e8res d'\u00e9toiles : la mati\u00e8re qui constitue toute chose est compos\u00e9e de petits atomes, fabriqu\u00e9s au moment du Bing Bang il y a 13 milliard d'ann\u00e9es ;\r\n 2. La nature se r\u00e9organise en permanence : chaque brique qui compose chaque chose se d\u00e9compose \u00e0 un moment donn\u00e9, puis va se r\u00e9assembler pour redonner de la mati\u00e8re.\r\n\r\nPartant de ce principe, toute chose vivante est n\u00e9cessairement compostable. Une feuille peut s'envoler sur 200km, se d\u00e9composer puis se recomposer sous l'effet de petits organismes qui recr\u00e9ent du vivant ; le vivant porte ainsi en lui les conditions de sa propre compostabilit\u00e9.\r\n\r\nParlons de nous et faisons l'hypoth\u00e8se qu'en tant qu'\u00eatres humains vivants nous soyons mortels. Convenons qu'il est alors possible qu'en tant qu'individu, qu'en tant que b\u00e9n\u00e9vole ou qu'en tant que salari\u00e9 l'aventure s'arr\u00eate un jour. Pour chaque projet auquel nous contribuons le constat est le m\u00eame : un concours de circonstances a provoqu\u00e9 le d\u00e9but d'un processus qui tend invariablement \u00e0 s'\u00e9teindre. \r\n\r\nC'est cette mort programm\u00e9e et in\u00e9luctable qui doit nous pousser \u00e0 travailler tr\u00e8s en amont sur les conditions de compostabilit\u00e9 des projets. . . au risque de fabriquer des agr\u00e9gats qui ne puissent se recomposer ! C'est l\u00e0 tout l'enjeu du principe de compostabilit\u00e9 : pr\u00e9parer la mort des projets et permettre \u00e0 chacune de leurs composantes de se r\u00e9assembler \u00e0 d'autres endroits et potentiellement avec d'autres personnes. \r\n\r\n

Partager sinc\u00e8rement pour pouvoir re-composer

\r\nBien souvent, on ne r\u00e9fl\u00e9chit pas \u00e0 la compostabilit\u00e9 des projets lors de leur conception (quels \u00e9l\u00e9ments m\u00e9ritent d'\u00eatre r\u00e9utilis\u00e9s, sous quelle forme, o\u00f9 les mettre \u00e0 disposition,...). M\u00eame lorsque l'on d\u00e9cide de rendre disponible ces ressources aupr\u00e8s des autres, cela ne suffit g\u00e9n\u00e9ralement pas \u00e0 leur assurer une seconde vie. Il faut d\u00e8s lors r\u00e9fl\u00e9chir \u00e0 la meilleure m\u00e9thode pour permettre \u00e0 la mati\u00e8re produite (les contenus, les donn\u00e9es, l'exp\u00e9rience due \u00e0 nos \u00e9checs et r\u00e9ussites,...) d'\u00eatre r\u00e9utilis\u00e9e ind\u00e9pendamment de tout contexte d'usage. \r\n\r\nSi l'on souhaite continuer \u00e0 vivre sur une plan\u00e8te vivante il faut incontestablement respecter les r\u00e8gles fondamentales du vivant. Si l'on accepte de fabriquer petit \u00e0 petit des organisations humaines non-compostables, nous acceptons de facto la cr\u00e9ation de mati\u00e8re inerte, non utilisable voire polluante \u00e0 l'\u00e9chelle de l'existence humaine. Utiliser notre \u00e9nergie vitale pour produire des \u00e9l\u00e9ments qui ne vivent pas au-del\u00e0 de nous-m\u00eame, ce serait alors se couper du vivant.\r\n \r\nPrenons pour exemple un grand mouvement d'\u00e9ducation populaire, qui rel\u00e8ve un d\u00e9fi impressionnant avec la cr\u00e9ation de son MOOC (cours collectif en ligne) sur la gouvernance partag\u00e9e qui totalise 26 000 inscrits en 2015. De nombreux contenus vid\u00e9os sont alors plac\u00e9es sous des licences qui en permettent l\u00e9galement la r\u00e9utilisation une fois la formation termin\u00e9e (CC BY SA). Malheureusement ces contenus sont trop contextualis\u00e9s et ne peuvent pas servir d'autres usages. Trop d'\u00e9l\u00e9ments de contenus li\u00e9s au MOOC ne permettent pas de bien profiter de la vid\u00e9o en dehors de ce cadre. Toute l'\u00e9nergie investie dans la cr\u00e9ation de ces ressources est donc perdue puisque le partage est \u00ab l\u00e9gal \u00bb (gr\u00e2ce aux licences) mais pas \u00ab sinc\u00e8re \u00bb (du fait de la contextualisation des contenus).\r\n\t\r\nIl aurait fallu s\u00e9parer d\u00e8s le montage les \u00e9l\u00e9ments propres \u00e0 l'organisation du cours en ligne de ceux traitant simplement du sujet. A l'instar de l'adage \u00ab \u00e9crire pour \u00eatre lu \u00bb, une ressource sinc\u00e8rement mise \u00e0 disposition est \u00ab partag\u00e9e pour \u00eatre utilis\u00e9e \u00bb ! \r\n\r\n
Action {{attach ...}} : paramètre "file" obligatoire.
\r\n

Le vivant commence l\u00e0 o\u00f9 la mort se pr\u00e9pare

\r\n\r\n\r\nUne fois assimil\u00e9e, la compostabilit\u00e9 des projets permet d'envisager tr\u00e8s en amont nos actions et de d\u00e9velopper des automatismes fertiles. C'est une mani\u00e8re de se dire \u00ab ce que je cr\u00e9e va mourir, je vais mourir, alors comment faire pour que cette \u00e9nergie que je pose l\u00e0 puisse \u00eatre utilis\u00e9e par tout le monde ? \u00bb. Se poser cette question, c'est pr\u00e9parer la mort des projets. Pas dans le sens d'un d\u00e9lire parano\u00efaque et morbide, mais en prenant conscience que notre seule contribution au monde, c'est ce que nous aurons r\u00e9ussi \u00e0 sinc\u00e8rement partager. \r\n\r\nEn \u00e9cho, le risque d'une mort non-pr\u00e9par\u00e9e, c'est de s'obliger \u00e0 continuer \u00e0 agir, \u00e0 vivre des exp\u00e9riences, \u00e0 rassembler des choses, \u00e0 agr\u00e9ger, sans jamais prendre le temps de penser la transmission de cet h\u00e9ritage. On cr\u00e9e alors une chim\u00e8re, un projet que l'on va sans cesse persister \u00e0 nourrir sans jamais en remettre en question le sens et sans accepter qu'il ne s'arr\u00eate. Il est donc indispensable de ritualiser le traitement de ce que l'on souhaite transmettre au jour le jour pour s'autoriser \u00e0 mettre fin \u00e0 un projet au moment opportun. Capitaliser ses ressources permet d'accepter la fin d'un projet pour red\u00e9marrer ailleurs ou diff\u00e9remment sur des bases d\u00e9j\u00e0 acquises. C'est aussi permettre en temps r\u00e9el \u00e0 ce qui est exp\u00e9riment\u00e9 quelque part et jug\u00e9 efficace d'\u00eatre r\u00e9pliqu\u00e9 ailleurs.\r\n\r\nInstaurer une p\u00e9riodicit\u00e9 minimale de rendez-vous et y int\u00e9grer des temps de capitalisation (de mise en forme partageable) des productions est indispensable. Ce cycle peut ensuite se r\u00e9p\u00e9ter ind\u00e9finiment ou ne se r\u00e9aliser qu'une fois, il suffit \u00e0 rendre r\u00e9utilisable par soi et par d'autre l'int\u00e9gralit\u00e9 de l'\u00e9nergie investie. La mise en place de cycles r\u00e9currents permet aussi d'assurer la vie du projet : la dur\u00e9e de ce cycle correspond \u00e0 la fr\u00e9quence minimale de rencontres n\u00e9cessaires \u00e0 la vitalit\u00e9 du projet. En dessous de ce seuil, le projet ne peut survivre et c'est le signal qu'il faut y mettre fin - ce qui n'est pas si grave si tout ce qui a \u00e9t\u00e9 produit est r\u00e9utilisable imm\u00e9diatement par tous ! \r\n\r\n\/\/De la compostabilit\u00e9, il faut donc retenir trois choses : \r\n 1. elle se pense et se pr\u00e9pare tr\u00e8s en amont, \r\n 2. elle permet de mettre fin aux projets lorsque n\u00e9cessaire tout en leur assurant un nouveau d\u00e9part,\r\n 3. elle n\u00e9cessite le partage sinc\u00e8re de l'ensemble des ressources produites. \r\nRendre son projet compostable, c'est fertiliser les id\u00e9es en les partageant et tendre vers des organisations plus vivantes, vivaces et vivables.\/\/ \r\n\r\n[[https:\/\/w.soundcloud.com\/player\/?url=https%3A\/\/api.soundcloud.com\/tracks\/387343481 Extrait audio -Laurent Marseault sur la compostabilit\u00e9 - 2015 - 10mn]]\r\n\r\n\"\"<iframe width=\"100%\" height=\"166\" scrolling=\"no\" frameborder=\"no\" src=\"https:\/\/w.soundcloud.com\/player\/?url=https%3A\/\/api.soundcloud.com\/tracks\/387343481&color=ff5500\"><\/iframe>\"\"\r\n\r\nCr\u00e9dits - Licence\r\n\r\n\/\/Contenu plac\u00e9 sous licence CC by SA, \r\nContenus agr\u00e9g\u00e9s par Romain Lalande sur la base d'un r\u00e9cit-concept de Laurent Marseault, agr\u00e9ment\u00e9 d'\u00e9changes fertiles au sein du r\u00e9seau francophone des Communs, de VECAM et de Remix the Commons. \r\nNourri des exp\u00e9rimentations men\u00e9es par le collectif Animacoop et Outils-R\u00e9seaux depuis 15 ans. \r\nUn grand merci \u00e0 Ma\u00efa Dereva et Sarah Gaucher pour leurs relectures attentionn\u00e9es.\/\/","checkboxListeThematiquetruc":"3,13","bf_author":"Laurent Marseault, Romain lalande","listeListeLicence":"1","checkboxfiche8":"AudreyAuriaultGarcEss,CeliaGoncalvesAnimacoop,LaurentMarseault,LouiseDidier,NicolasKlausVonGeiger,RomaiN,SarahGaucher,SchmittFlorian,SylvainBoyer","checkboxListeBrouillon":"2","id_typeannonce":"13","id_fiche":"LaCompostabilite1PourUnEcosystemeDePro","createur":"WikiAdmin?","date_creation_fiche":"2019-02-01 09:46:26","statut_fiche":"1","date_maj_fiche":"2020-04-16 20:15:41"}