Brainstorming en file indienne

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase Spontané, dynamique et ludique ce brainstorming qui réveille !
BrainstormingEnFileIndienne_20180919_101802.jpg
Objectif
  • Réguler l'énergie
  • (co)-produire
Type d'outil
  • Animation de groupe
Taille du groupe
  • De 13 à 30 personnes
  • Plus de 30 personnes
Durée
  • 10 à 30 min
Faisable à distance ? Cette méthode se base bien trop sur le présentiel pour être adaptée à distance
Déroulé détaillé Un outil de brainstorming qui met en mouvement le corps et l'esprit !

Utilité
Cette technique d'animation permet à un groupe d'exprimer toutes ses idées ou représentations autour d'un sujet. Elle est particulièrement adaptée quand vous souhaitez effectuer un brainstorming avec un groupe sans passer par une séquence qui nécessite trop d'écoute.
Déroulement
  • Demandez au groupe de se positionner en deux files indiennes parallèles, face à un grand tableau blanc ou à deux feuilles de paperbord
  • Donnez un feutre à la première personne de chaque file et invitez chacun à exprimer ses idées sur le sujet posé directement en écrivant sur le tableau (ce peut être un concept ou une question)
  • Une fois que le·la premier·e de la file a finit, il·elle donne son feutre au second, se replace derrière s'il·elle le souhaite, et ainsi de suite...

Avantages
  • Permet de prendre connaissance des représentations de tou·te·s sans nécessiter trop d'écoute
  • Permet à chacun·e de prendre connaissance des idées des autres au moment où il·elle le souhaite
  • Permet des échanges informels / de se resservir un café tout en étant en file indienne
Variantes et bonifications (notamment à distance)
  • Possibilité d'animer la séquence autour d'une question, et de constituer deux files pour deux réponses possibles, en permettant à chacun de passer zéro, une ou plusieurs fois dans chaque file
Matériel nécessaire
  • Deux feuilles de paperboard (ou 2 colonnes sur un tableau classique)
  • Des feutres
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Romain Lalande
État de la ressource Diffusable
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Préparation Préparer les deux feuilles de paperboard ou le tableau blanc en inscrivant la thématique ou le sujet du brainstorming bien en évidence.

Brise Glace Ninja

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase S'énergiser avec un Brise Glace ludique
BriseGlaceNinja_whatsapp-image-2021-12-16-at-10.35.03.jpeg
Objectif
  • Réguler l'énergie
  • Créer du lien
  • Autre
Type d'outil
  • Exercices corporels ou sensoriels
Taille du groupe
  • De 6 à 12 personnes
  • De 13 à 30 personnes
Durée
  • 10 à 30 min
Faisable à distance ? Cette méthode se base bien trop sur le présentiel pour être adaptée à distance
Résumé du déroulé (500 caractères) Les joueur.euse.s sont debout en cercle.
Elles et ils joignent leurs mains, crient « 1.2.3 Ninja ! » et effectuent un grand bond en arrière en prenant une pose de ninja, de façon à former un cercle élargi. Tous les participant.e.s restent dans leur position.
Leur but : Être la derniere personne encore en jeu en éliminant les autres participant.e.s en leur touchant les mains.
Déroulé détaillé Mise en place:
Les joueur.euse.s sont debout en cercle.
Elles et ils joignent leurs mains, crient « 1.2.3 Ninja ! » et effectuent un grand bond en arrière en prenant une pose de ninja, de façon à former un cercle élargi. Tous les participant.e.s restent dans leur position.
Leur but : Être la derniere personne encore en jeu en éliminant les autres participant.e.s en leur touchant les mains.
Consigne : Ils ne peuvent bouger que dans les 2 situations suivantes : c’est son tour de jouer ou il se fait attaquer.
Tour à tour, les joueur.euses effectuent un seul mouvement pour essayer de toucher une des mains des adversaires. S’il ou elle ne souhaite pas attaquer, il ou elle peut se déplacer d'un bond, sans faire de mouvement avec ses bras. Après l'attaque, (réussie ou non), la personne doit garder la position dans laquelle elle était à la fin de son mouvement. La personne attaquée à le droit d’esquiver en bougeant les bras, et elle doit conserver sa position une fois le geste accompli.
Si un.e joueur.euse se fait toucher la main, elle ou il la met dans son dos et ne joue plus qu’avec une seule main. Une personne qui perd sa deuxième main, est éliminée et sort du cercle. Les joueur.euse.es effectuent leur mouvement à tour de rôle jusqu’ à ce qu’il ne reste plus qu’un ninja en jeu.
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Caroline, Aloïs, Kamel - Animacoop Montpellier Garrigues
État de la ressource Diffusable
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Lien vers la fiche méthodologique http://

Brise glace: questions Trapenard

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase Brise glace qui mixe du rire et de la profondeur
BriseGlaceQuestionsTrapenard_images.jpg
Objectif
  • Ouvrir et clôturer
Type d'outil
  • Animation de groupe
Taille du groupe
  • De 2 à 5 personnes
  • De 6 à 12 personnes
Durée
  • 10 à 30 min
Faisable à distance ? Ca s'adapte bien à distance
Résumé du déroulé (500 caractères) Une fois son tour venu, chaque participant doit répondre à une question Trapenard générée par le facilitateur grâce au lien fourni ci-dessous.
Déroulé détaillé Une fois venu son tour, chaque candidat est amené à répondre à une question Trapenard, générée par le facilitateur grâce au lien: https://questions-trapenard.fr/
Questions_Trapenard.pdf (70.6kB)
L'idée est de générer la question au moment où un nouveau participant prend son tour (le but est de répondre à la question sans y avoir réfléchi à l'avance, comme chaque invité d'Augustin Trapenard).
On attend que le participant réponde avant de passer au suivant.
Les questions étant généralement assez tordues, elles déclenchent déjà le rire avant même la réponse.
Elles amènent en général des réponses assez tordues aussi, souvent drôles.
Se voulant être plutôt profondes à la base, elles peuvent également amener des réponses assez profondes.
C'est ce mix qui est assez génial!
Conseils de mise en œuvre et pièges à éviter Ce brise glace est particulièrement adapté aux sessions à distance.
Le facilitateur partage son écran et génère à partir de son navigateur la question.
Dans l'idéal, les participants ont leur caméra allumée. La réaction à la question est souvent très amusante, voire riche d'enseignements.
Variantes et bonifications en plein air, dans la rue On peut imaginer faire ce brise glace en présentiel, un peu n'importe où. Il suffit d'avoir un smartphone pour générer la question.
Variantes et bonifications (notamment à distance) Particulièrement adapté à distance.
Matériel nécessaire Un ordinateur ou un téléphone.
Références, lien utile ou ressource pédagogique liée: Augustin Trapenard est un journaliste / animateur de radio et agit actuellement sur France Inter. Il anime l'émission culturelle Boomerang où il reçoit toute sorte d'invités, à qui il pose ce type de questions.
A priori, toutes ces questions ont été réellement posées (Trapenard est connu pour ses questions imprévisibles et parfois invraisemblables).
Le lien: https://questions-trapenard.fr
Questions_Trapenard.pdf (70.6kB)
Je ne sais malheureusement pas qui est à l'origine de ce générateur de questions (aucun élément de licence apparaît sur le site)
Licence d'utilisation la ressource Licence non-libre
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Stéphane Ruffin
État de la ressource Diffusable
Mots clés de complément brise glace
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Lien vers la fiche méthodologique http://

Débat mouvant

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase Faire émerger les différents points de vue autour d'un sujet polémique
Objectif
  • Ouvrir et clôturer
  • Réfléchir ensemble et débloquer une situation
  • Créer du lien
  • (co)-produire
  • Evaluer et apprendre ensemble
Type d'outil
  • Animation de groupe
Taille du groupe
  • De 6 à 12 personnes
  • De 13 à 30 personnes
  • Plus de 30 personnes
Durée
  • 10 à 30 min
Faisable à distance ? Il faut vraiment changer la méthode pour la faire à distance mais ça reste une bonne base
Résumé du déroulé (500 caractères) Les participants se placent au centre. L'animateur formule une proposition tranchée (oui/non - pour/contre) et ambigüe (les mots employés peuvent avoir plusieurs sens et ne sont pas définis par l'animateur - ex : aujourd'hui la coopération c'est surtout de la communication). Les participants se placent d'un côté ou de l'autre de l'espace selon leur avis : pour / contre, puis débattent. Des participants qui changent d'avis peuvent changer de côté au fur et à mesure du débat.
Références, lien utile ou ressource pédagogique liée: https://www.metacartes.cc/faire-ensemble/recettes/debat-mouvant/
Licence d'utilisation la ressource Licence non-libre
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Chloé
État de la ressource En cours de rédaction
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Lien vers la fiche méthodologique http://

Je prends - je laisse

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase Faire prendre conscience que le temps se partage
Objectif
  • Réguler l'énergie
Type d'outil
  • Animation de groupe
Taille du groupe
  • De 13 à 30 personnes
  • Plus de 30 personnes
Durée
  • moins de 10 min
Faisable à distance ? Ca s'adapte bien à distance
Résumé du déroulé (500 caractères) Lors d'une discussion, d'un temps de bilan, d'un chapeau de Bono, la petit phrase magique "je prends... je laisse..." permet de prendre la parole mais aussi de signifier clairement que je la redonne au groupe
Déroulé détaillé Lors d'un temps d'échange durant lequel vous souhaitez que la parole circule. Posez la parole au centre et quand une personne souhaite parler, elle dit je prends. Cela a pour effet de signifier au groupe qu'il doit se placer en mode écoute sans interruption du locuteur·trice. Quand celui-ci·celle-ci a terminé, il·elle dit je laisse. Cela signifie explicitement qu'il·elle a terminé et qu'une autre personne peut "prendre".
Conseils de mise en œuvre et pièges à éviter Bien spécifier la consigne avant de laisser tourner la parole. Nous devons échanger sur... L'objet de la prise de parole est de...
N'hésitez pas à préciser le temps pour chaque prise de parole et / ou le temps total de cette séquence.
Précisez si tout le monde doit obligatoirement s'exprimer.
Matériel nécessaire rien
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Laurent Marseault
État de la ressource Diffusable
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil

Je te chante

Objectif
  • Réguler l'énergie
  • Créer du lien
Type d'outil
  • Exercices corporels ou sensoriels
Taille du groupe
  • De 6 à 12 personnes
  • De 13 à 30 personnes
  • Plus de 30 personnes
Durée
  • moins de 10 min
Faisable à distance ? Il faut vraiment changer la méthode pour la faire à distance mais ça reste une bonne base
Déroulé détaillé Durée
2 x 5'
Déroulé
Demander au groupe de se mettre en deux lignes face à face.
Une ligne émetteur·trice et une ligne récepteur·trice :
> l'émetteur·trice et le receveur·euse de chaque binôme se regardent (2')
> l'émetteur·trice s'avance tout proche de son récepteur et lui chante une chanson à l'oreille (2-3')
Deuxième tour en intervertissant les rôles récepteur·trice/émetteur·trice > réciprocité
Intention
Créer une intimité entre les participant·e·s. Apporter de la douceur. Ouvre le cœur sans passer par la tête.
Vigilance
A proposer pour un groupe qui a déjà un vécu commun.
Variantes et bonifications (notamment à distance) à imaginer :-)
Matériel nécessaire Aucun
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Yasu
État de la ressource Diffusable
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Préparation En présentant l'animation, bien insister sur le fait qu'il n'y a pas besoin de "savoir chanter".

Jeux de positionnements / Visualisation de données avec les pieds

ezcfosmrd0awextra_large.jpg
Objectif
  • Réguler l'énergie
  • Créer du lien
Type d'outil
  • Exercices corporels ou sensoriels
Taille du groupe
  • De 6 à 12 personnes
  • De 13 à 30 personnes
  • Plus de 30 personnes
  • Participants volatiles
Faisable à distance ? Cette méthode se base bien trop sur le présentiel pour être adaptée à distance
Déroulé détaillé Ce jeu d'inclusion spécial "données ouvertes" permet de démarrer une réunion tout en restant sur le terrain de jeu de la journée... Le principe est simple. Les personnes d'un groupe se répartissent dans l'espace de manière à représenter visuellement des données. Idéalement un·e animateur·trice donne les consignes, aide les personnes à se placer et donne quelques commentaires de chaque figure.
L'animation dure 10-15 minutes et nécessite un groupe d'au moins une douzaine de personnes.
1ère figure
Le groupe est invité à se répartir dans un espace défini. Il lui est expliqué à quoi peut servir une donnée (mesurer la répartition socio professionnelle d'un groupe, l'âge des individus...). Une des premières formes permettant de faire ce type de mesure est le camembert : l'animateur·trice invite alors le groupe à former un cercle pour représenter le camembert et demande ce qu'il est possible de mesurer avec. En fonction des réponses (exemple : parité), on invite alors les personnes à se répartir dans le cercle par catégorie (H/F)...ce qui permet de réaliser la mesure et la commenter.
jeudepostionnement1
2ème figure
Pour la deuxième figure, on peut choisir les histogrammes qui, par exemple, peuvent mesurer par tranche d'âge. Le groupe est alors invité à se mettre en rang en fonctions de repères qu'aura fixé l'animateur·trice et selon leur tranche d'âge. Il est alors possible de commenter la répartition.
jeudepostionnement2
3ème figure
Le groupe est invité à se répartir sur une cartographie fictive (NORD-EST-SUD-OUEST) définie dans l'espace, en fonction, par exemple, de son lieu de naissance. Dans un second temps, on lui demande de se répartir sur cette cartographie en fonction de son lieu de travail. On peut aussi commenter les flux migratoires ;-) . La fin peut se faire de manière festive en demandant à toutes et à tous de se rejoindre sur le lieu de la manifestation en cours...
jeudepostionnement3
Matériel nécessaire De l'espace pour que les personnes puisse circuler et se positionner
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Vincent Kober (infolabs.io)
État de la ressource Diffusable
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Préparation Le jeu en lui-même est simple.
Le secret réside dans les questions : trouver les questions puissantes, pertinentes. Trouver les questions qui feront se découvrir un peu plus les participant⋅es entre eux/elles. Varier des questions sur les aspects professionnelles et des questions plutôt perso.
Lien vers la fiche méthodologique http://www.multibao.org/#multibao/contributions/blob/master/contributions/visualisation-de-donnees-avec-les-pieds.md

La Machine Infernale

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase Energizer / créer du lien / débrancher le mental
Objectif
  • Ouvrir et clôturer
  • Réguler l'énergie
  • (co)-produire
Type d'outil
  • Exercices corporels ou sensoriels
  • Animation de groupe
Taille du groupe
  • De 6 à 12 personnes
  • De 13 à 30 personnes
  • Participants volatiles
Durée
  • moins de 10 min
  • 10 à 30 min
Faisable à distance ? Cette méthode se base bien trop sur le présentiel pour être adaptée à distance
Résumé du déroulé (500 caractères) Créer une machine animée et bruyante constituée de parties élémentaires (chaque membre du groupe), faisant chacune un geste et un bruit.
Déroulé détaillé La personne qui lance la proposition énonce le but de l'activité :
Créer ensemble une machine infernale, c'est à dire une machine animée et bruyante constituée de parties élémentaires, faisant chacune un geste et un bruit.
Dans un espace dégagé (ex : une scène, un coin de la salle), une personne se met dans une position en faisant un geste bref associé à un bruit, qu'elle répète de manière régulière.
Puis, une deuxième personne la rejoint s'accroche à la première (ou se positionne à proximité en temps de covid) et produit son propre geste et son propre son, et se cale sur le rythme de la première.
Et ainsi de suite jusqu'à la dernière personne du groupe.
A la fin, on peut faire varier un peu les rythmes avant d'arrêter la machine.
Conseils de mise en œuvre et pièges à éviter L'animateurice (ou la personne qui veut lancer l'animation) énonce clairement la consigne au début et commence en faisant la première pièce de la machine.
Eviter de se prendre trop au sérieux.
Matériel nécessaire Aucun
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Martine et Alice O
État de la ressource Diffusable
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Lien vers la fiche méthodologique http://

Le jeu de la complexité

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase Ce jeu permet de faire vivre aux participants la dynamique d’un système vivant.
Objectif
  • Ouvrir et clôturer
Type d'outil
  • Exercices corporels ou sensoriels
Taille du groupe
  • Plus de 30 personnes
Durée
  • moins de 10 min
  • 10 à 30 min
Faisable à distance ? Cette méthode se base bien trop sur le présentiel pour être adaptée à distance
Résumé du déroulé (500 caractères) - les personnes debout circulent en silence, ressentez vos pieds, vous observez tout le monde
au TOP tout le monde s’arrête
- repérer et choisir discrètement et en silence 2 autres personnes
au TOP vous irez vous placer à égale distance des deux personnes choisies
- laisser le système bouger pendant 1 mn, si çà s’éparpille trop demander à se resserrer
quand ça s’est stabilisé, prendre 1 personne, lui dire de bouger et chaque personne bouge tout en étant à égale distance des 2 autres choisies
Débrieff sur un système complexe qui bouge.
Conseils de mise en œuvre et pièges à éviter à égale distance ne veut pas dire spécialement au milieu, bien faire l'exercice en silence, le faire dans un grand espace
Variantes et bonifications en plein air, dans la rue Il est possible d'utiliser cette animation sur un mode simplifié dans un amphithéatre en donnant les consigne suivante :
  • chacun.e choisit dans sa tête deux personnes présentes
  • on demande à une personne de se lever
  • chaque personne ayant choisit quelqu'un debout doit désormais se lever à son tour
  • une fois tout le monde debout ou presque, même consigne en s'asseyant
Matériel nécessaire rien
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions David King-Ruel et Jonathan Jubinville (CC-BY-SA Matière brute 2015)
État de la ressource Diffusable
Mots clés de complément Complexité expérientiel système
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil

Le jeu de la main

LeJeuDeLaMain_img_0493_vignette_1000_1000.jpeg
Objectif
  • Evaluer et apprendre ensemble
Type d'outil
  • Exercices corporels ou sensoriels
Taille du groupe
  • De 2 à 5 personnes
  • De 6 à 12 personnes
  • De 13 à 30 personnes
  • Plus de 30 personnes
Faisable à distance ? Ca s'adapte bien à distance
Déroulé détaillé Objectif :
Permettre aux participant·e·s de s’exprimer sur le temps vécu et d’en faire une évaluation à chaud complète
Description :
Chaque participant·e dessine les contours de sa main sur une feuille. Il ou elle remplit ensuite sa main en respectant les consignes suivantes :
  • sur le pouce, écrire ce que l’on félicite (« pouce en l’air »)
  • sur l’index, écrire ce que l’on pointe du doigt, ce que l’on interroge
  • sur le majeur, écrire ce qui n’a pas plus, ce que l’on jette
  • sur l’annulaire, écrire ce que l’on garde précieusement
  • sur le petit doigt, écrire ce que l’on propose (« mon petit doigt m’a dit »)

Selon le temps dont vous disposez, vous pouvez organiser une restitution à l’oral ou vous contenter de ramasser les feuilles.
Variantes et bonifications (notamment à distance)
  • Si le temps est restreint, ce bilan peut également se faire à l'oral sans avoir à le dessiner

A distance, on peut proposer aux participant·e·s, en fonction de leur profil :
  • de dessiner sur une feuille puis de la montrer à la webcam
  • de dessiner sur un outil collaboratif comme Miro
Matériel nécessaire une feuille de papier par participant·e et des stylos
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Louise Didier
État de la ressource Diffusable

Mandala holistique / Autoportrait

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase Ré-aligner un groupe sur ses valeurs fondamentales et cartographier ses actions
Mandalaholistiqueprintemps2019.jpg
Objectif
  • Réfléchir ensemble et débloquer une situation
  • Décider ensemble et s'aligner
Type d'outil
  • Processus de gouvernance
Taille du groupe
  • De 6 à 12 personnes
  • De 13 à 30 personnes
Durée
  • plus de 120 min
Faisable à distance ? Cette méthode se base bien trop sur le présentiel pour être adaptée à distance
Résumé du déroulé (500 caractères) En 3 phases, les participant·e·s alimentent 3 cercles concentriques :
- quelles les valeurs fondamentales de notre groupe ?
- quels sont nos grands principes d'actions ?
- quelles sont nos actions
On peut tracer des compartiments dans les cercles (camembert) pour voir quelles actions répondent à quels principe.
Déroulé détaillé Durée nécessaire : 2 à 3 heures
Avantages
  • donne une vision complète de l’organisation (des valeurs jusqu’au projets concrets)
  • nécessite peu de temps
  • les personnes repartent avec une vision partagée de leur structure

Inconvénients
  • Le résultat écrit est synthétique alors qu’il est le fruit de nombreux échanges : cette richesse vécue n’est pas évidente à transmettre aux personnes absentes (voir paragraphe ci-dessous « Après l’animation : rendre visible la photographie »)
  • Pas toujours bien adapté aux organisations complexes, dont les projets sont transversaux.

Au préalable

Au sol, représenter un rond. On peut utiliser une ficelle pour cela, car on peut en ajuster assez facilement le diamètre. Mais il est tout à fait possible de tracer un rond à la craie au sol par exemple.

Introduction

Expliquer l’exercice dans son ensemble : « on va peu à peu remplir les 3 cercles : d’abord les valeurs, puis les principes, et enfin les actions. »
Expliquer brièvement ce que recouvrent ces 3 termes :
  • Valeurs : l’éthique et la raison d’être de l’organisation. Pourquoi existons-nous ? Quels sont nos valeurs ? Quel modèle souhaitons-nous promouvoir ?
  • Principes / Attitudes : ce sont la façon dont nous mettons en œuvre nos valeurs, nos principes pour agir. On y retrouve parfois des attitudes individuelles ou collectives.
  • Actions : ce sont les projets concrets menés par notre organisation, actuels ou en préparation (ou projets passés à ré-activer). C’est la « partie visible » de l’organisation.

Énoncer des règles de facilitation du groupe:
  • exercice basé sur la diversité des points de vue donc le respect de la parole est indispensable
  • accueillir avec bienveillance les avis et positions d’autrui
  • essayer d’écouter, essayer de comprendre plutôt que convaincre
  • liberté de mouvement, ne pas hésiter à se lever, à bouger
  • plus d’autres à votre convenance !

Étape 1 : cercle « valeurs et éthique »

1.1 Réflexion individuelle

Distribuer les papiers/post-it d’une même couleur.
Les participant·e·s disposent de 10 minutes (en silence) pour se recentrer et écrire sur ces papiers ce qu’ils estiment être des éléments fondamentaux du groupe : quelle est notre raison d’être ? Quels sont les valeurs que nous défendons ?
Écrire un mot (ou à défaut une phrase courte) sur un papier (1 idée par papier)
Il n’y a pas de limite au nombre de papiers par personne.
Qu’entendons-nous par « valeurs » ? Ce sont des éléments stables, qui évoluent assez peu au cours de la vie de l’organisation/du groupe. Ce sont eux qui ont motivé l’engagement des personnes et souvent la création de la structure.

1.2 Mise en commun

Sur la base du « pop-corn », chacun·e présente ses papiers et explique en quelques mots le sens de ce qu’il/elle a écrit.
Lorsqu’une autre personne a un papier similaire ou lié, elle abonde dans le même sens ou complète en donnant une nuance.
L’animateur·trice modère les échanges, récupère les papiers au fur et à mesure qu’ils sont exprimés et les place dans le rond central « valeurs », en essayant de rassembler les papiers similaires.
Bonus « représenter les valeurs les plus partagées »
Si un regroupement comporte 5 papiers identiques, on pourra empiler 5 légos afin de donner une représentation verticale.
Lorsque tous les papiers ont été verbalisés, l’animateur·trice doit vérifier 2 choses auprès du groupe
  • 1/Les valeurs importantes pour ce groupe/organisation figurent-elles bien dans le cercle ? (Si non, il est possible d’en ajouter, avec modération)
  • 2/ Avant de passer au cercle suivant, validons ce 1er cercle : êtes-vous bien d’accord avec ces valeurs ? Y-t-il un veto sur une ou plusieurs valeurs ?

Remarque : cette étape des « valeurs » peut paraître rébarbative pour les personnes qui aiment le concret et l’action, mais elle est essentielle pour la suite de l’exercice d’une part, et surtout pour le groupe d’autre part. En effet, ces valeurs pourront servir de « grille de lecture » des actions (nos projets sont-ils bien au service de nos valeurs?). Elle sera le cadre de référence du groupe.
Remarque : il arrive que certains papiers relèvent davantage des « principes » que des « valeurs ». L’animateur·trice creuse la question avec la personne pour qu’elle précise son idée et voit avec le groupe si le papier doit rester dans le cercle « valeurs » ou si on le bascule par anticipation sur le cercle « principes ».

Étape 2 : cercle « Principes / Attitudes »

Ce cercle est souvent plus difficile à appréhender par les participant·e·s. Pour les y aider, on peut donner
un exemple : « l’éducation populaire », le « faire avec plutôt que faire-à-la-place » sont des principes généraux. Ce ne sont ni des valeurs ni des projets concrets.
Dans le cas de groupe-projet, on peut aussi exprimer ici les grands objectifs du projet ou du groupe.
Un conseil : exprimer ces principes avec des verbes à l’infinitif.

2.1 Réflexion individuelle

On distribue les papiers d’une autre couleur (que le cercle « valeurs »)
Comme pour l’étape 1, on procède en 2 étapes :
  • 1. 10 minutes de réflexion individuelle où chacun-e pose ses idées sur les papiers (1 idée par papier)
  • 2. Mise en commun et échanges

2.2 Mise en commun : organiser et segmenter

Durant la mise en commun, l’animateur·trice récupère les papiers au fur et à mesure qu’ils sont exprimés oralement par les participants et les pose dans le 2ème cercle. Elle·Il doit être alors particulièrement concentré-e pour organiser les papiers par pôles structurants. Ce travail est bien sûr flexible et évolue tout au long de cette Étape 2.
On peut utiliser des Legos pour matérialiser des segments (des parts de camembert) dans le 2eme cercle.
Remarque : le cercle « valeurs » ne doit pas être segmenté. On considère que les valeurs sont transversales et qu’elles guident autant les principes que les actions.

2.3 Validation de l’étape 2

Avant de passer à l’étape 3, on demande si les principes essentiels sont bien présents dans le cercle.
Puis on demande au groupe si la répartition de ces principes en segments semble correspondre à leur représentation. En tant qu’animatrice-teur, on doit être conscient que le groupe peut remettre en question la répartition qu’on a faite durant cette étape 2. Il est important que le groupe valide collectivement cette segmentation.
Conseil : on peut d’ores et déjà prolonger les segments sur le 3ème cercle, afin de faciliter l’étape 3.

Étape 3 : cercle « Projets / Actions »

Ce dernier cercle est plus facile à appréhender, car il s’agit de lister les projets concrets, les actions visibles.
Comme pour les étapes 1 et 2, on procède en 2 étapes : réflexion individuelle , puis mise en commun/discussions

3.1 Réflexion individuelle

On distribue les papiers d’une 3ème couleur (autre couleur que les cercles « Valeurs » et « Principes »)

3.2 Mise en commun

Durant la mise en commun, l’animateur·trice récupère les papiers au fur et à mesure qu’ils sont exprimés oralement par les participants, et les place dans le segment qui correspond le mieux : une action viendra ainsi illustrer concrètement un ou plusieurs principes/attitudes.
Conseil : on peut prévoir un segment « Divers » au cas où des actions « météores » ne trouvent pas leur place dans les segments existants.
Remarque : si il y a beaucoup d’actions « divers », 2 interprétations possibles :
  • les segments ne correspondent à la réalité de la structure et il faut les remodeler
  • la structure souffre d’un manque de cohérence entre ses actions et ses principes.

Il est possible de compléter avec des nouveaux papiers (=nouvelles actions) autant que nécessaire.
A la fin de cette 3ème étape, il est intéressant que le groupe se mette d’accord sur des intitulés aux segments « principes-action »
Remarque : si une action concerne 2 segments, on peut la mettre à cheval. Si elle concerne 3 segments ou plus, on devra l’écrire sur 3 papiers différents qu’on posera dans les 3 segments concernés. On atteint alors la limite de cette animation pour des projets complexes ou transversaux.

Pour conclure l’exercice

Ensuite, on peut faire une analyse de cette photographie avec les participant·e·s. Il faut bien expliquer aux participant·e·s que cette photographie et cette analyse sont valable aujourd’hui, et ne reflète pas forcément le passé ou le futur de la structure. Voici quelques questions pour guider cette analyse :
Comment sont réparties les actions dans les différents segments ? >> Montre sur quoi la structure se concentre en ce moment
L’un des segments est-il vide ou presque ? >> Montre qu’aucune action ne vient concrétiser ce segment (pas prioritaire, ou pas assez de moyens….)
Si on a utilisé le bonus des 3C ci-dessus, on peut aussi analyser chaque segment au regard du nombre d’action à conserver, à cesser et à créer.

Après l’animation : rendre visible le résultat

C’est un enjeu important : comment faire en sorte que les personnes absentes le jour de l’animation s’approprient le résultat obtenu.

Le minimum : une photo

On prendra en photo le résultat :
  • une photo d’ensemble
  • et une photo de chaque segment
Cela permettra de garder des traces de ce travail.
image lemini.jpg (27.0kB)

La bonne idée : rendre le résultat visible et « beau »

Sous forme de facilitation graphique
image letop.jpg (42.1kB)

Ou en traduisant sous forme d’Arbrifeste : http://www.multibao.org/#lilianricaud/travail-en-reseau/blob/master/arbrifeste.md

Sous forme numérique

Le rendu sur numérique demandera de saisir.
  • un paragraphe sur les valeurs
  • Puis un paragraphe par segment, c’est à dire qui rassemble les principes et les actions qui y sont rattachées
Variantes et bonifications (notamment à distance)

Les bonus à la fin de l’étape 3

Il est possible de compléter ce 3ème cercle avec les actions futures ou souhaitées. On pourra notamment utiliser la méthodes des 3C « Conserver – Cesser – Créer », afin de discuter des actions et les prioriser selon 3 niveaux :
  • Conserver : cette action doit être conservée ou bonifiée
  • Cesser : on doit arrêter cette action, ou la modifier en profondeur
  • Créer : cette action n’existe pas et pourtant elle serait pertinente, il faut la créer.
Afin de gagner en efficacité, on peut répartir cette analyse « 3C » en sous-groupe : 1 sous-groupe par segment, qui se charge de discuter de chaque action et de lui attribuer l’un des « C ». Un temps de restitution et débat en grand groupe est ensuite nécessaire.
Temps nécessaire pour le bonus des « 3C » : de 1h à 3h en fonction du nombre d’actions et du nombre de participants.

Quelques exemples et rendus visuels

Quelques jolis exemples "papier" et numérique sur cet article (licence non-libre) : https://www.changer-de-paradigme.fr/mandala-holistique-une-vision-claire-et-des-caps-communs/

Proposition d'amélioration

Marier les "Principes source" de Peter Koenig avec l'approche du mandala holistique :
https://www.changer-de-paradigme.fr/mandala-holistique-et-principes-sources/

Sources d'inspiration

Robina Mc Kurdy, dans son livre "Faire Ensemble : des outils participatifs pour les groupes, associations et collectifs" https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=1778
Matériel nécessaire Legos
Feutres
Papiers de 3 couleurs différentes (papiers libres ou post-it)
Ficelle (prévoir 5m pour être tranquille)
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Nicolas Geiger
État de la ressource Diffusable
Fichier : MandalaAutoportrait_fichierressource_autoportrait-d-une-organisation.pdf Download
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil

Pacman - brise glace

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase s'énergiser
PacmaN_pacman.jpg
Objectif
  • Ouvrir et clôturer
  • Réguler l'énergie
Type d'outil
  • Animation de groupe
Taille du groupe
  • De 6 à 12 personnes
  • De 13 à 30 personnes
Durée
  • moins de 10 min
  • 10 à 30 min
Faisable à distance ? Cette méthode se base bien trop sur le présentiel pour être adaptée à distance
Résumé du déroulé (500 caractères) Jeu pour se mettre en mouvement.
Les chaises sont dispersées de manière désordonnée dans l'espace. Chaque participant·e est assis·e sur une chaise sauf 1 : c'est Pac Man ! Il va devoir trouver une chaise vide et les autres personnes vont tenter de l'en empêcher en changeant de place pour toujours occuper la chaise "visée" par Pac Man.
Conseils de mise en œuvre et pièges à éviter - avoir de l'espace
- Pacman avance en marchant et ne peut pas accélérer
- une fois levé de sa chaise, nous ne pouvons pas nous ré-assoir sur la même
Points d'attention S'assurer que l'ensemble des participant·es puissent jouer (mobilité)
Variantes et bonifications en plein air, dans la rue Les chaises peuvent également être disposées alignées, comme le vieux jeu Pacman
Matériel nécessaire Des chaises, autant que de participant·es
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Emeline Sebert
État de la ressource Diffusable
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Lien vers la fiche méthodologique http://

Poubelle, Frigo, Téléphone, Valise

Valeur ajoutée / utilité de l'outil en une phrase Retour d'expérience
PoubelleFrigoTelephoneValise_dechetterie-300150.png IMG_0659.jpg
Objectif
  • Ouvrir et clôturer
  • Evaluer et apprendre ensemble
Type d'outil
  • Animation de groupe
Taille du groupe
  • De 6 à 12 personnes
Durée
  • 10 à 30 min
Faisable à distance ? Ca s'adapte bien à distance
Déroulé détaillé Un groupe a partagé une expérience commune (ensemble ou par sous-groupes) et souhaite mettre en commun les impressions de chacun sur la méthode et/ou sur le contenu.
Il y a 4 catégories à renseigner :
- Poubelle : ce qu'on ne retient pas de l'expérience
- Frigo : on garde des idées pour plus tard
- Téléphone : on en parle, on partage l'expérience
- Valise : on conserve dans notre boîte à outils
Chacun rempli individuellement un ou plusieurs post-it et le colle sur une catégorie.
Pour mettre en avant les idées fortes de chacune des catégories, les participants collent des gommettes sur les post-it préférés.
Licence d'utilisation la ressource CC BY SA
Aut·eur·rice·s ou historique des contributions Clémentine Colliot, Camille Belloc, Juliette Oberlé
État de la ressource En cours de rédaction
Contribut·eur.rice·s ayant expérimenté cet outil
Lien vers la fiche méthodologique http://